Samarobriva est le nom de la ville d’Amiens à l’époque gallo-romaine qui signifie en gaulois Pont (briva) sur la Somme (Samara). Samarobriva est une des cités antiques les mieux connue de la Gaule belgique.


Samarobriva

Au moment de l’arrivée des Romains, la région était occupée par les Ambiens (une tribu gauloise).

Samarobriva entra dans l’Histoire grâce à Jules César qui nomma la ville dans son son ouvrage sur la Guerre des Gaules : De Bello Gallico et y s’arrêta pour l’hiver entre l’automne 54 av JC et le printemps 53 av JC.

Lire la suite de

Le Zénith d’Amiens est une salle de spectacle située à proximité immédiate du centre des expositions de Mégacité, de l’hippodrome et du stade de la Licorne.


La construction du Zénith d’Amiens a débuté en mai 2006. Terminé courant juillet 2008, il est devenu le 16e Zénith de France, juste après celui de Strasbourg, inauguré le 3 janvier 2008 et réalisé par le même architecte, Massimiliano Fuksas.

La construction devait durer initialement 18 mois pour une salle livrée en novembre 2007, la présence d’un sol relativement marécageux a augmenté le délai de 7 mois. Le coût total s’élève à 26 664 451 euros.

Le Zénith d’Amiens peut accueillir 6 000 personnes en configurant la salle de manière à utiliser les gradins pour les places assises et le parterre pour les places debout ou 4 334 personnes en configuration tout-assis.

Il est multiforme et variable (scène amovible, nombre de places variable, possibilité d’y installer une patinoire pour les spectacles de type Holiday on Ice).

Lire la suite de

Amiens est une ville française du nord de la France située sur la Somme. Administrativement, cette commune est la préfecture de la région de Picardie ainsi que du département de la Somme et chef-lieu de canton.

Commune la plus peuplée de la région, Amiens est la vingt-neuvième ville la plus peuplée de France en 2006. Ses habitants sont appelés les Amiénois.


Vers le IVe siècle, le nom du peuple gaulois local, les Ambiani, s’est substitué à l’ancien nom de la ville Samarobriva (le pont sur la Somme), et Amiens devient siège épiscopal.

La prospérité de la cité la désigne aux premiers assauts des barbares, Alains, Vandales, Burgondes, qui s’emparent successivement d’Amiens.

Au Ve siècle arrivent les Francs sous la conduite de Clodion le Chevelu. Mérovée y est élu roi par ses compagnons d’armes et élevé sur le pavois en signe du pouvoir qui lui est conféré.

859 : la ville est pillée par les Normands.

882 : nouvelle attaque des Normands qui prennent la ville et incendient la cathédrale.

Amiens bénéficie, vers 1095, d’une ébauche d’organisation municipale ; la commune est jurée en 1113 avec l’accord de l’évéque, et reconnue par la suite par le roi de France. D’autres villes de la région (Beauvais, Cambrai, Laon, Noyon, Saint-Quentin) l’ont devancée sur le terrain des libertés municipales. Le dimanche des Rameaux 1115, le roi Louis VI le Gros est présent à Amiens, pour soutenir l’Evèque Geoffroi et les habitants contre le comte Enguerrand de Boves qui refuse de reconnaitre l’institution communale.

Lire la suite de